2022

Exposition “Série DogmaLigne” de Ricardo de Armas au Château d’Issan.

Le Château d’Issan, en Gironde, accueille l’exposition “Série DogmaLigne” de l’artiste cubain Ricardo de Armas, du 16 juin au 25 juillet 2022

 

 

L’exposition “Série DogmaLigne” de l’artiste cubain Ricardo de Armas se compose de 17 œuvres, dont des dessins et des peintures en grand format, où la ligne droite constitue la base de structures et concepts hermétiques et figés. Des images stéréotypées, régénérées en structures concrètes (“architectures mentales”), évoquent le paysage, l’espace architectonique, une sorte de parallélisme formel entre l’architecture moderne et la peinture “Hard-Edge”.

Ces compositions géométriques doivent leur haut contraste figure/fond à un réflexe territorial propre aux régions chaudes, où les contrastes des ombres et lumières sont fortement marquées.
Les images ainsi produites relient figuration et abstraction. D’abord intuitives, les oeuvres sont ensuite planifiées et esthétiquement raffinées. Elles lévitent dans l’espace avec une sensibilité contenue, une énergie concentrée, délestée du superflu.

Dans ce processus interviennent deux composantes-clés : l’inconscient révélateur et le raisonnement fonctionnel. Une fois né, le modèle premier évolue par le biais d’un artefact (un appareil électrique) créé pour obtenir la reproduction de lignes et de couleurs avec une grande précision. Cette construction de patrons se matérialise dans une harmonie soit répétitive, soit aléatoire, mais toujours rationnelle aux fins de garantir à chaque œuvre un sentiment uniforme et absolu.

Dans ce cas, pour l’artiste, la machine fait partie du processus de matérialisation de l’oeuvre. C’est un médium qui conditionne l’idée et le résultat, une complicité d’amour et de haine, la liberté à sens unique, un exercice de domination et de satisfaction.

L’exposition “Série DogmaLigne” est le fruit de deux années de travail, du confinement de l’année 2020 à ce jour, et d’un positionnement de l’artiste vers l’hybridation visuelle de nouveaux codes expressifs adoptés de son contexte actuel.

RICARDO DE ARMAS